La RE 2020, qui se substituera à l’actuelle RT2012 dans la construction neuve, s’est fait attendre de longs mois. La mise en application est désormais très proche : au 1er janvier 2022 pour les logements d’habitation puis le 1er juillet 2022 pour les bâtiments de bureaux et d’enseignement primaire et secondaire. Les constructions provisoires et extensions des bâtiments seront concernées à leur tour au 1er janvier 2023.

RE 2020 et constructions résidentielles

Cet été, un premier décret et son arrêté sont parus au Journal Officiel. Ils ont détaillé les exigences de la RE 2020 concernant les logements neufs, habitat collectif mais également maisons individuelles ou accolées.  Ces exigences portent sur différents points : l’optimisation de la conception énergétique du bâtiment – indépendamment des installations énergétiques mises en œuvre, la consommation d‘énergie primaire limitée (définie par l’indicateur Cep), l’impact sur le changement climatique, l’impact des composants du bâtiment depuis le chantier et jusqu’à leur fin de vie, le confort d’été. Le décret définit aussi, à titre informatif, le calcul de la quantité de carbone provenant de l’atmosphère et stocké dans le bâtiment. Par ailleurs, l’arrêté fixe les seuils relatifs aux Cep, Cep,nr Icénergie, Icconstruction, DH, à l’étanchéité à l’air, à l’éclairage naturel.

RE 2020 et bâtiments tertiaires

Si la mise en application de la nouvelle réglementation pour les bâtiments tertiaires est bien prévue dès le 1er juillet 2022, les seuils ne sont pas encore fixés. Le 24 septembre, le ministère de la transition écologique a soumis un décret « exigences » à la consultation public, ainsi qu’un arrêté modificatif. Les professionnels concernés (maîtres d’ouvrage, bureaux d’études thermique et environnement, constructeurs ou encore industriels des systèmes techniques du bâtiment) peuvent exprimer leur avis sur ces textes jusqu’au 16 octobre 2021. Les objectifs sont similaires à ceux imposés aux bâtiments résidentiels et portent sur les mêmes thèmes principaux. Cependant, le projet de décret affine les indicateurs et coefficients de modulation spécifiques aux bâtiments d’enseignement et de bureaux.

RE 2020 et nouveau label

Le décret du 31 juillet 2021 confirme la création d’un label « Haute performance énergétique et environnementale », qui accompagnera la RE 2020 et permettra d’aller plus loin que son référentiel. Les conditions exactes du label seront définies par un arrêté, attendu d’ici à fin 2022.

Toutes les actualités