Pourquoi Atlantic a-t-il décidé de développer la chaudière Varprim ?

La réflexion a démarré fin 2017. La Varmax, sortie en 2013, a beaucoup de succès car c’est une chaudière très complète, qui a été conçue pour optimiser l’installation en simplifiant au maximum le travail des installateurs et exploitants grâce à des accessoires spécifiques, tout en maximisant la performance grâce à un choix de raccordement en 2, 3 ou 4 piquages. Cependant, nous avions des retours du terrain signalant qu’il serait intéressant de proposer un modèle entrée de gamme pour répondre à des attentes un peu moins élevées. Le service marketing nous a donc demandé de développer une alternative à la Varmax, plus simple, limitée à 2 piquages afin de s’adapter à des projets moins exigeants en termes de performances. Et de ce fait, avec un positionnement prix inférieur à Varmax.

Comment s’est déroulé le développement de la Varprim ?

Le projet a été mené en mode « commando » avec une équipe dédiée d’une dizaine de personnes. Trois mois après les premiers échanges avec le marketing, nous étions en mesure de présenter une proposition. Notre travail a été guidé par l’idée de proposer une chaudière offrant l’essentiel. Dans ce cadre, nous avons légèrement diminué le rendement du corps de chauffe, supprimé les options 3/4 piquages, ventouse et propane et enfin, proposé uniquement six modèles, de 120 à 320 kW (au lieu des onze de la gamme Varmax, de 120 à 600 kW).

Lors du développement, les membres de l’équipe de Pont-de-Vaux de la R&D et de l’Industrialisation ont travaillé ensemble pour affiner la proposition et optimiser la ligne de production afin que les deux modèles Varprim et Varmax soient assemblés sur celle-ci. Pour valider notre concept, nous avons interrogé nos experts du terrain (SAV, Marketing, Formation) mais également des clients qui ont pu approcher un prototype. Tout ceci de manière à valider la faisabilité du projet, ce qui a été fait rapidement, fin 2017. La première chaudière a ensuite été produite en juin 2019.

Quelles sont les spécificités de la Varprim ?

Cette chaudière intègre la même intelligence que la Varmax puisqu’elle possède la même carte de régulation. Elle est simple à installer même si nous avons retiré certains accessoires présents sur la Varmax, comme les élingues de levage. Sur un chantier, il est nécessaire de déshabiller la Varprim pour effectuer l’installation ou la maintenance mais cela reste très accessible. Par ailleurs, nous avons intégré des retours d’expérience de la Varmax dans la conception comme par exemple, le montage en usine du filtre à air dans la chaudière ainsi qu’un meilleur accès au tableau de commande.

Dans quels cas préconisez-vous de sélectionner la Varprim ?

Cette chaudière est parfaitement adaptée en neuf ou en rénovation, par exemple sur une installation pour laquelle un raccordement en 2 piquages ne pénalise pas la performance. Globalement, la Varprim est un produit simple, avec un positionnement prix intéressant et qui offre un niveau de performance très satisfaisant.

Quel regard portez-vous sur ce projet de développement ?

C’était une vraie aventure humaine. Intense, car les délais pour mener le projet étaient courts. Mais aussi très satisfaisante puisque nous sommes arrivés dans les temps aux objectifs fixés. La Varprim est au catalogue en 2021 mais nous avons déjà quelques retours globalement satisfaisants.

Toutes les actualités